Témoignage Retrait Mirena (06/10/2015 - 01/08/2017) - l'après Miréna et consequences

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Témoignage Retrait Mirena (06/10/2015 - 01/08/2017) - l'après Miréna et consequences

Message par Laured le Mer 2 Aoû - 14:58

Bonjour,

Je m’appelle Laure, j’ai 38 ans, je mesure 1m68 pour 60kg et j’ai pris la décision hier de faire retirer mon sterilet Mirena. Ce fut chose faite à 17h14 ce 1er Aout 2017.
Ce que je lis depuis quelques jours me pousse à réagir. Hier, j'ai fait retirer en urgence le Mirena que je portais depuis le 6 octobre 2015. Je n'ai jamais supporté les moyens de contraception hormonaux. Les gynécologues n'ont jamais voulu me croire et ont toujours refusé d'admettre le lien de causalité entre les pilules (et anneau) et les écarts de poids que je subissais (+ de 10 kg) entre les moments de pause/off et les moments de prise. Selon eux, je ne mangeais pas bien, étais trop sédentaire (ce qui n’est pas le cas du tout). Selon eux encore, le fait que je sois amorphe et sans vie/libido sous pilule n'était pas lié aux hormones (si t’es grosse c’est de ta faute, si tu baises pas aussi !!)

Le gyné (En Belgique) qui m'a placé le Mirena est le premier médecin a m’avoir crue (Après 22 ans de consultations gynécologiques diverses). En écoutant mon historique, il a pensé au Mirena. La tolérance du stérilet n’était pas gagnée car  je suis nullipare. Il m'a confirmé que comme le débit d'hormones était local, cela n’aurait d’influence sur mes humeurs et peut être moins sur mon poids. Par contre il m'a informée du fait que je pourrais potentiellement faire beaucoup de rétention d'eau et que certaines femmes ne supportaient pas le fait de ne plus être réglées. Je n'ai pas eu l'occasion de lire la notice et batterie d'effet secondaire avant la mise en place du dispositif. SI j'avais pris le temps de la lire..

La douleur lors du placement fut insoutenable. J'ai souffert atrocement pendant les deux premières semaines qui ont suivi le placement. 6 semaines après la pose, j'ai eu la consultation de contrôle et j'avais toujours une sensation de pincement aux ovaires/douleurs pelviennes qui ne sont jamais vraiment parties pendant ces deux dernières années. J'ai appris à vivre avec cette sensation.
Le sentiment de libération à jouer son rôle et m’a rendue euphorique : j'étais enfin protégée sans pilule, sans hormone dans le sang.... Mais...

J'ai pris 6 kg en un peu moins d'une année. Essentiellement de l'eau et un peu de gras. Je me suis reprise en main en janvier dernier :8km de course à pied 6x semaine et 1800 ckal. Repas hyper équilibrés, et trèèèès peu d'écart. j'ai perdu 8 kg en 4 mois mais impossible de stabiliser ma masse hydrique, même avec le régime limité en sel (<que 1200mg) que je suis depuis janvier. yoyo entre 58 kg et 62 kg, essentiellement dû à la rétention d'eau. Pendant l'été dernier, mes jambes étaient tellement enflées que je ne savais plus marcher. A nouveau cette année, j'ai subi le calvaire lors des grandes chaleurs de juin et de juillet : coup de chaud, malaise, jambes enflées et douloureuses.
Je pouvais vivre avec les effets secondaires : ceux que j'ai rencontrés et qui y étaient liés directement  : chute des cheveux, acné, manque d'élasticité de la peau, pilosité un peu plus importante (je n'ai éprouvé ni déprime et pas de saute d'humeur (au contraire, ça m'a un peu stabilisée) pas de perte de libido non plus, mais aucune de nous n'est pareille et vu les effets de la pilule sur moi, je peux le croire également.)
La rétention d'eau par contre est devenue invivable -> jambes enflées, ventre hyper ballonné tendu et très douloureux (coloscopie en urgence en octobre 2016 sur ordre du gastroentérologue), écart de 2 à 3 kg en deux jours.
Pour terminer, lors d'une visite de routine chez le médecin ce lundi dernier, il a constaté une baisse significative de la vue. Troublant m'a-t-il dit. De plus en deux ans, j'ai perdu 4 dents (qui se sont déchaussées). Je ne sais pas si ces deux effets sont liés mais ça m'a décidée à prendre rendez-vous hier pour un retrait définitif (aussi le fait de devoir continuer à vie cette vie d’ascète sans réel résultat)

Le gynécologue (en France) m'a reçue et retiré le Mirena sans commentaire. Il ne m’a pas demandé de me justifier. Il ne comprenait d'ailleurs pas pourquoi, avec mes antécédents, on avait favorisé le Mirena plutôt que le cuivre. Le retrait s'est très bien passé, l’écho était au top et sans douleur. Comme une petite expulsion vers l'extérieur. Sur le chemin du retour, je me suis rendue compte que j'étais libérée de cette petite douleur lancinante aux ovaires à laquelle je m'étais habituée. Je me suis sentie libre... aussi libre que lors de la pose il y a deux ans (paradoxal)
Par contre, MAUVAISE SURPRISE : j'ai des petits nodules dans les seins. Mammographie obligatoire. Je n'avais pas ces nodules avant Mirena. ET J'AI PEUR.... quelles seront les conséquences? cancer du sein? quelles sont les actions en justice possibles ?

J+1, mon ventre a dégonflé, et j'attends de pied ferme le crash hormonal... je croise les doigts pour arriver à le surmonter.
Aujourd'hui ce qui me révolte, c'est le fait  de n'avoir jamais été écoutée et accompagnée pour quelque chose d'aussi important et aussi, nous sommes en 2017 et sommes toujours victime d'une pharmacologie et d'une médecine pensées par les hommes pour des femmes que l'on écoute pas.
Si la pléthore de gynécologue que j’ai consultés en 22 ans m’avait crue, je serais peut être passée au Diu cuivre depuis bien longtemps (si j’ai supporté le miréna, pas de raison que je ne supporte pas…)

Je culpabilise aussi... j'ai convaincu une amie qui l'a depuis six mois de le garder, malgré le fait qu'elle ne parvienne pas à perdre son poids de grossesse que ça lui fait mal et que règles continues.

Merci de m’avoir Lue, ça fait du bien d'en parler et de savoir que l'on est pas seule… je suis de tout cœur avec toutes !
(je serais intéressée de savoir si d'autres ont constatés un déchaussement des dents ou une dégradation de la gencive...)

PS : j'ai une balance médicale et les relevés de mes % d'eau et de mon poids pendant les 7 derniers mois. J'ai également notifiés tous mes repas et mes activités sportives...Si le gynéco ne m'avait pas crue hier, je pense que je lui aurais montré....

Laured

Messages : 2
Date d'inscription : 02/08/2017
Age : 37
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Témoignage Retrait Mirena (06/10/2015 - 01/08/2017) - l'après Miréna et consequences

Message par Laured le Mer 2 Aoû - 15:17

J'ai effectué ma déclaration de pharmacovigilance le 02/08/2017 mais je n'ai pas trouvé le groupe facebook Sad

Laured

Messages : 2
Date d'inscription : 02/08/2017
Age : 37
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum